Archives Mensuelles: juillet 2015

La solution hydroalcoolique victime à tort d’une étude testant son mesusage en présence de bisphénol A

Aucune solution hydro-alcoolique (SHA) commercialisée en France ne contient de Bisphenol A.

« Selon une étude publiée dans la revue « Plos One », les solutions hydroalcooliques seraient dangereuses pour la santé, car favorisant l’absorption par la peau de bisphénol A, un perturbateur endocrinien nocif. Des arguments infondés, explique Pierre Parneix, président de la Société française d’hygiène hospitalière. »

Mais alors serait-on atteint de phobie compulsive face aux solutions hydro-alcooliques pourtant en place outre Rhin avec une dizaine d’années d’avance sur nous ?

Toutes les théories ont fusé sur les SHA depuis leur mise en place alors que pourtant elles ont véritablement révolutionné la médecine moderne face à la diffusion de bactéries multi-résistantes en prenant pour exemple majeur la baisse net de l’incidence du Staphylocoque doré résistant à la méticilline dans nos hôpitaux depuis la mise en place de la friction hydro-alcoolique.

Cette étude ne teste que le risque d’un mésusage grossier et absurde des SHA. Aucune personne dans la vie professionnelle ou dans la vie courante ne pourrait reproduire par inadvertance les conditions expérimentales de cette expérience.

« les chercheurs ont demandé dans ce cas précis aux volontaires de mettre une grosse dose de gel antibactérien sur leurs mains sans exercer de friction, puis leur ont collé un ticket de caisse dessus et observé si du bisphénol A (contenu dans ces bouts de papier) pénétrait dans la peau au bout de quatre minutes. » explique l’article du nouvelobs.

Le manque de culture scientifique serait-elle la cause d’une inquiétude exagérée ? Où la confiance envers les études alarmistes serait plus facile dans notre société moderne ?

Quoi qu’il en soit on ne le rappellera jamais trop que les solutions hydro-alcooliques s’utilisent dans des conditions précises d’utilisation :

– mains visiblement propres, sèches et sans bijoux

– ongles courts, sans vernis

– la friction doit avoir lieu au moins pendant 30 secondes et ne pas s’arrêter jusqu’à l’obtention complète de mains sèches.

 

On comprend bien vite que personne ne se présentera à la cafétéria avec les mains trempées de SHA pour récupérer la facturette et la tenir avec les mains dégoulinante de SHA avant de boire son café.

Sources : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1400719-le-gel-antibacterien-nocif-pour-la-sante-faux-et-il-ne-contient-pas-de-bisphenol-a.html

 

 

Une nouvelle formation pour les biohygiénistes

Plaquette - Formation hygiène hospitalière

A compter de janvier 2016, le premier module du nouveau format de formation des techniciens biohygiénistes sera lancé.

Ce nouveau format prévoit une formation polyvalente permettant grâce à un tronc commun et des modules spécifiques de former à la fois des professionnels infirmiers et des professionnels techniciens.

Ce nouveau cursus est le fruit de la collaboration entre l’Ecole Nationale de Chimie Physique et Biologie (Lycée Pierre-Gilles de Gennes à Paris) et le GRETA du Loiret.

Pour plus d’informations rendez-vous sur la page : http://biohygieniste.forumactif.com/t73-nouvelle-formation-des-biohygienistes#73

 

10ème congrès biologie et hygiène hospitalière

La date du 10ème congrès « Biologie et Hygiène Hospitalière » sera le jeudi 31 mars 2016 au Lycée Pierre-Gilles de GENNES à Paris.

Les thématiques prévues seront :

 

  • La surveillance et la prévention des infections nosocomiales
  • Les contrôles de l’air et de surfaces
  • La relation entre l’EOH et le service de gestion des risques

Le programme définitif sera publié ultérieurement.

 

Pour plus d’informations :

http://biohygieniste.leforum.eu/portal.php?pid=40#ABE

http://encpb.org/web/166-10eme-congres-biologie-et-hygiene-hospitaliere.php

http://biohygieniste.leforum.eu/portal.php?pid=11#Association%20des%20Biohygi%C3%A9nistes%20Europ%C3%A9ens