Archives Mensuelles: février 2015

Bourbon : nouveau virus dû à la tique

INSEKTEN, PARASIT, EKTOPARASIT, INFEKTION, BLUTSAUGER, KRANKHEITSUEBERTRAEGER, KRANKHEIT, UEBERTRAEGER, HAUT, BISS, FUTTERUn nouveau virus, transmis par les tiques, aurait causé la mort d’un homme aux Etats Unis au printemps 2014.

Les autorités sanitaires américaines ont fait la découverte d’un nouveau virus. Ce virus, de la famille des thogotovirus, a été responsable du décès d’un homme au printemps 2014, dans le Kansas, , d’après le centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) dans son étude de cas publiée, en fin de semaine dernière, dans la revue EIDJ.

Les thogotovirus sont déjà associés à des transmissions par les tiques et les moustiques en Afrique, en Asie et en Europe,

Selon l’étude ; il est tombé malade quelques jours après plusieurs morsures de tiques, avec de la fièvre et des maux de tête. Malgré la prise d’antibiotiques, l’état de l’homme s’est aggravé, notamment ses fonctions rénales. Il ne pouvait pas non plus respirer de façon autonome puis il est décédé d’un arrêt cardio-pulmonaire, onze jours après l’apparition des symptômes.

Suite à de nombreux tests négatifs, un échantillon du sang de l’homme décédé a alors été envoyé à un laboratoire afin de procéder à des analyses approfondies. Par la technique Abbott Molecular Diagnostics (AMD) il a été déterminé qu’il s’agissait d’un nouveau virus. Ce virus est baptisé Bourbon, du nom du comté où il a été découvert.

Source scientifique :

http://wwwnc.cdc.gov/eid/article/21/5/15-0150_article

Autres sources :

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-bourbon-le-nouveau-virus-mortel-decouvert-aux-usa-15652.asp?1=1

http://www.ouest-france.fr/etats-unis-bourbon-une-nouveau-virus-mortel-identifie-3207980

Publicités

La cartographie microbienne du métro new-yorkais

pathomap2Des chercheurs de l’université américaine de Cornell ont publié vendredi 06 février la première carte des microbes trouvés dans les 960 km du métro new-yorkais.

La majorité des 637 espèces de bactéries, virus et champignons qui y ont été recensées ne présentent pas de danger. Mais les chercheurs ont fait une autre découverte : près de la moitié des séquences d’ADN collectées ne correspondait à aucun organisme connu, selon Cornell.

Une carte interactive (http://www.pathomap.org/map/) en ligne, du projet «PathoMap» qui avait été lancé en juin 2013, permet de visualiser l’étendue de la colonisation bactérienne quasiment station par station et par grandes familles bactériennes.

Une équipe composée de nombreux étudiants, avait collecté de l’ADN sur les tourniquets, les sièges, les portes, les poignées et autres surfaces du métro. Sur 4200 échantillons collectés, 1457 avaient ensuite été séquencés.

12% des bactéries retrouvées sont liées à des pathologies humaines, des bactéries multi-résitantes aux antibiotiques sont retrouvées dans 27% des prélèvements collectés. Les chercheurs ont même mis en évidence la présence de fragments d’ADN de Bacillus anthracis (agent de l’anthrax) dans 2 échantillons et de plasmide de Yersinia pestis (agent de la peste bubonique) dans 3 échantillons sans pour autant pouvoir retrouver ces germes en culture.

P1-BS701_PATHOM_16U_20150205124208-530x559

Le Parisien indique: « La station de métro South Ferry, inondée durant l’ouragan Sandy en novembre 2012 et qui, à l’époque du projet n’avait pas rouvert, ils ont trouvé dix espèces de bactéries correspondant à un environnement marin. Elles ne se trouvaient dans aucune autre station. »

Sources sûres :

http://weill.cornell.edu/news/pr/2015/02/researchers-produce-first-map-of-new-york-city-subway-system-microbes-christopher-mason.html

http://www.pathomap.org/2015/02/05/interactive-viz-south-ferry-station/

http://www.cell.com/pb/assets/raw/journals/research/cell-systems/do-not-delete/CELS1_FINAL.pdf

Sources médias:

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/02/06/cartographie-des-microbes-du-metro-new-yorkais/

http://www.leparisien.fr/sciences/des-centaines-d-especes-de-bacteries-dans-le-metro-new-yorkais-07-02-2015-4514291.php

http://newyork.cbslocal.com/2015/02/05/pathomap-breaks-down-bacteria-other-microorganisms-at-citys-subway-stations/

Session thématique sur la nouvelle NORME NFT90-431 de novembre 2014

gouteComme chaque année l’Association des biohygiénistes Européens propose des sessions thématiques en hygiène hospitalière accessible à tous.

Ces sessions permettent aux professionnels hygiénistes, (biohygiénistes, techniciens, infirmiers, cadres et praticiens en hygiène) ainsi qu’aux autres professionnels de santé notamment en endoscopie, dialyse, pharmacie… d’assister à des interventions assurées par un professionnel. C’est aussi un moment pour échanger vos expériences et poser directement vos questions à un spécialiste.

La prochaine session aura lieu le 13 mars sur la thématique : Recherche des légionelles dans les réseaux d’eau chaude sanitaire et plus particulièrement sur la nouvelle norme NF T90-431 (novembre 2014). Elle sera animée par le Dr Christine LAWRENCE, Praticien en hygiène, Microbiologiste à l’ Hôpital Raymond Poincaré.

Cette rencontre constitue une opportunité pour poser vos questions, pour vous aider à mettre en œuvre et à valider cette technique dans les domaines pré analytiques, analytiques et post analytiques.

Pour plus information rendez-vous sur : la page internet de l’ABE

Notons les prochaines sessions :

Juin 2015 : Les contrôles microbiologiques, chimiques et endotoxiniques en dialyse.

Octobre 2015 : Actualisation des recommandations sur les contrôles environnementaux en fonction des zones à risque.

Avril / Mai 2016 : 10e Congrès biologie et hygiène hospitalière

Octobre 2016 : session de formation thématique sur les contrôles microbiologiques en hygiène hospitalière